Disclaimer! Fort Aero is not performing commercial flights inside Russian airspace.

 

10.March.2018

Fort Aero engagé à moderniser son avion Falcon 2000 de Dassault

9.May.2018

Tout est dans le timing

11.April.2018

L’Estonie adopte votre avion. En ligne

Les propriétaires devraient en effet envisager d'immatriculer leur appareil dans un pays nordique inspiré par la technologie

L’aviation a joué un rôle clé pour rendre notre monde plus petit. Nous pensons tout naturellement qu’aujourd’hui, il devrait être facile de sillonner la planète dans plus ou moins toutes les directions. Les choses peuvent toutefois se compliquer, et ce qui en théorie semble facile n’est pas toujours une entreprise simple quand on considère les conditions au sol. Notre expérience montre qu’un camp de base en Estonie, un État membre de la zone euro, est un remède efficace contre diverses sophistications désagréables.

L’immatriculation en Estonie permet de répondre à plusieurs exigences professionnelles en même temps. Stratégiquement, l’Estonie offre une position qui pique la curiosité, entre la Scandinavie et la Russie, et pourtant bien au sein de l’Union européenne. Sur le plan économique, elle peut offrir une monnaie stable (l’euro), un ratio dette publique/PIB qui est l’un des plus petits dans le monde et un régime fiscal souvent salué par les investisseurs étrangers. Il peut être surprenant de voir à quel point le consensus politique est large parmi les élites sur l’importance des entrepreneurs, locaux et étrangers, pour le succès du pays à l’avenir.

Quand on décrit une expérience d’exploitation d’une entreprise en Estonie, les gens notent souvent la bureaucratie en ligne directe. Toujours considéré comme un succès majeur ailleurs, cela n’a rien de spécial pour les Estoniens. Ils utilisent ce système depuis des années. C’est la fin de 2017 et les solutions estoniennes de gouvernement électronique peuvent offrir une combinaison inégalée d’utilité, de fiabilité et de savoir-faire enchâssés dans la base du code.

Ce qui a été mentionné ci-dessus est maintenant accessible à un internaute quelle que soit sa situation géographique dans le monde. Ceci est connu comme la résidence virtuelle. Un entrepreneur étranger peut créer une entreprise et ouvrir un compte bancaire et déclarer les impôts en Estonie sans avoir à réserver un vol à destination de Tallinn. Le projet de résidence virtuelle a fait les grands titres et inspiré un public sérieux dans le milieu mondial des affaires. Et peut-être le plus important pour nous est la pertinence du système estonien pour le secteur mondial de l’aviation.

Aéroport de Tallinn

La résidence virtuelle est portée par les documents signés numériquement – ils sont considérés égaux aux vieux papiers aux signatures manuscrites. Cela a des implications bien souvent négligées dans les médias traditionnels. Par exemple, une nouvelle compagnie aérienne peut être établie en ligne. Cette société serait basée dans l’Union européenne et donc soumise aux directives de l’AESA. En dehors de certaines procédures liées aux exigences de sécurité de l’AESA, rien ne devrait prendre beaucoup de temps. Et les documents de la société pour le financement d’avions, l’immatriculation et la maintenance peuvent tous être signés numériquement.

L’avion de la compagnie peut être immatriculé en ligne auprès des autorités estoniennes. Bien que la présence du propriétaire ne soit pas obligatoire, l’Administration de l’Aviation civile estonienne maintient
que l’avion lui-même doit être physiquement présent en Estonie pour l’immatriculation. Ceci assure un juste équilibre entre efficacité et professionnalisme. L’avion peut être approuvé pour une utilisation privée, commerciale et d’affaires. Les autorités estoniennes peuvent délivrer des certificats pour les opérations internationales, que ce soit RVSM, MNPS, RNAV ou de transport des marchandises dangereuses. L’immatriculation en Estonie comprend des exigences de navigabilité qui sont du plus haut niveau, et un avion gagnera en valeur après immatriculation, grâce à l’autorisation réglementaire de l’AESA.

Bien que le tableau semble prometteur, il faut dire que les avantages d’un environnement réglementaire donné ne sont pas notre seul préoccupation, car nous avons tendance à nous projeter dans l’avenir. Il est bon de savoir qu’il n’y a pas besoin de s’inquiéter de la corruption ou de la concurrence déloyale. Et ce qui est encore mieux, c’est de savoir que l’aviation professionnelle est fermement enracinée en Estonie. Nous devons dire que nous sommes satisfaits de la qualité des services liés à l’aviation. Assistance en escale, maintenance des avions, opérations aériennes – tout fonctionne parfaitement.

Il nous semble qu’en Estonie on peut résoudre élégamment les questions futures liées au recrutement et au perfectionnement professionnel continu. Les jeunes ici ont un goût pour le savoir. En fait, il n’est pas nécessaire pour eux d’aller étudier à l’étranger s’ils décident de devenir pilotes ou ingénieurs, grâce à la tradition académique et l’infrastructure existante. L’Académie d’Aviation estonienne est détenue par l’État et les standards de formation établis par l’AESA sont pleinement respectés par l’Académie. C’est un endroit où nous pensons que nous pouvons trouver des professionnels de l’aviation qui réussiront dans l’avenir comme gestionnaires, membres d’équipage et ingénieurs.

Carte d'e-résidence estonienne

Partager:

Linkedin

10.March.2018

Fort Aero engagé à moderniser son avion Falcon 2000 de Dassault

9.May.2018

Tout est dans le timing